Erotic-Secret, the number one gallery of its kind in the world and on the web contains erotic art and explicit sexual material and should not be entered by anyone under 21 or anyone that might be offended!
Erotic-Secret, the number one gallery of its kind in the world and on the web contains erotic art and explicit sexual material and should not be entered by anyone under 21 or anyone that might be offended!

les nouveautes sont en ligne a 9h00 PRECISES LE MARDI ET LE JEUDI !

SOLD

Curiosa erotica moine érotique en bois

double patine

les mains ont disparues, elles étaient fixés par des tenons

usures d'ancienneté

magnifique patine

France fin du18ème siècle

12,7 cm

Curiosa erotica belle statuette de “femme medecin” en ivoire, Chine fin des Ming

 

Représentant une femme allongée, une jambe repliée, la tête reposant sur une main, le bras gauche replié sous les seins
Longueur : 12,7 cm.

Très bel état et belle patine ambrée
Fin du XVII ème début du XVIIIème siècle


les statuettes de ce type semblent apparaitre à l'époque Ming.

Il s'agit de petites statuettes de femmes allongées que l'on trouve uniquement en ivoire, corne de cerf ou dent de morse, elles sont toujours de petite taille (env. 10 à 15 cm de long), et toujours nues ou vêtues de chemises légères, leur poitrine est légèrement suggérée, les cuisses laissent apparaître le sexe

Les doigts des mains doivent être fins et longs, et surtout, celles du XVIe/XVIIe siècle, ne portent pas de chaussons, et ne laissent pas apparaître les pieds. Les pieds bandés fut le symbole érotique par excellence pour les chinois - il était donc important que les pieds ne soient ni trop grands ni chaussés. C'est plutôt vers la fin du XVIIe/début XVIIIe siècle qu'apparaissent les statuettes avec pieds chaussés.

 

Mais à quoi servaient-elles, ces charmantes statues au visage ovale avec une expression douce et un léger sourire ? Les avis sont partagés : on dit qu'elles servaient aux femmes malades de désigner sur la figurine l'endroit où elles souffraient, pour que le médecin n'ait aucun contact physique avec la malade. On dit qu'elle fut allongée derrière un rideau, désignant avec sa main sur la figurine l'endroit douloureux, ensuite le médecin lui prit le pouls (dans la médecine traditionnel le chinoise, le pouls est révélateur de tous les maux du corps) et enfin lui administre le traitement adapté.
Cette théorie est peu probable, car aucun texte sur la médecine traditionnelle ne parle de ce genre de pratique.
Ce serait plutôt des objets érotiques, facilement transportables dans la poche, que les hommes aimaient regarder. Ce serait même les marchants de l'époque qui auraient lancé la rumeur sur l'usage de la femme « médecin » afin de pouvoir vendre ces objets légèrement pornographiques aux curieux et pudiques clients.

Pour référence de prix suivre le lien ci-dessous

en salle des ventes les pièces de qualité ne font jamais moins de 2500 euros avec les frais

https://www.artcurial.com/fr/lot-statuette-de-femme-medecin-en-ivoire-sculpte-chine-dynastie-qing-fin-du-xviieme-debut-du

Spécimen antérieur au 1er juillet 1947 et de ce fait conforme au Règlement CE 338/97 du 09/12/1996 art.2-Wmc

 

1800 euros

Rare et superbe sculpture d'obstétrique en ivoire à système d'une femme enceinte

Appelée aussi “femme medecin accouchée” le chignon est terminé en partie interne par une tige qui permet d'ejecter l'enfant du ventre de la maman

les cheveux terminés par un chignon sont décorés de deux fleurs au sommet du crane

les yeux comme les cheveux sont teinté en noir

une main sur le vente et l'autre sous son sein gauche, les genoux sont repliés comme lors d'un accouchement

Très bel état et belle patine

complète, sans manques

infimes gerces d'ancienneté dans la matière

longueur 15,5 cm

Chine 19ème siècle

Ce modèle de femme medecin est rare sur le marché et rarement complet.

Spécimen antérieur au 1er juillet 1947 et de ce fait conforme au Règlement CE 338/97 du 09/12/1996 art.2-Wmc

 

3600 euros

SOLD

Curiosa erotica Superbe bronze de Vienne érotique
Un hibou, posé sur livre fermé, les yeux grands ouverts, monte la garde
les yeux sont en sulfure
Au pied du hibou une bougie entièrement consumée et éteinte, cette bougie est un bouton pressoir qui déclenche le système d'ouverture
Une jeune femme est dissimulée dans le ventre de l'animal
bronze à multiples patines et peint à froid

bronze à patine dorée pour la jeune femme
superbe état

usures d'ancienneté

posé sur un socle en marbre

hauteur totale 12,2 cm
largeur: 9.7 cm
Vienne circa 1920 Ateliers de Bergman

pièce illustrée page 230 avec une estimation de 2500 à 3500 $ dans Antique Vienna Bronzes de Joseph Zobel

pièce illustrée page 285 dans Bronzes sculptors and founders 1800- 1930 volume II de Berman

l'autre modèle de ce sujet, au prix de 5663 euros est illustré en suivant le lien ci-après

https://www.bada.org/object/surprise-erotic-owl-cold-painted-vienna-bronze-franz-bergman

SALE PENDING

Curiosa erotica Rare plomb érotique "la goulue" au Moulin Rouge erotic

Rare plomb érotique "la goulue" le grand écart au Moulin Rouge
circa 1900
Belle patine

belles traces de polychromie

bon état. usures d'ancienneté.
Longueur: 10.cm
Pièce similaire illustrée p 71 dans Eros secret Edition Humus


 

Louise Weber

dite La Goulue ou encore Vide-Bouteille

(1866-1929)

 

Née dans un milieu modeste, elle est d'abord blanchisseuse, bouquetière, modèle pour les peintres et les photographes… Remarquée par sa beauté par plusieurs personnalités, elle se produit comme danseuse d'abord au cirque Fernando puis à Montparnasse, au bal Bullier et à la Closerie des Lilas.

Elle danse le cancan, chauffe la clientèle masculine en faisant tourbillonner sa robe, retires les chapeaux des messieurs de la pointe de son pied et… vide leur verres.

 

A Montmartre, elle rencontre Auguste Renoir

Elle participe à l'inauguration du bal du Moulin Rouge, place Blanche, en 1889, et inaugure l'Olympia en 1893.

Elle devient l'une des égérie de Toulouse-Lautrec

240 euros

SOLD

Curiosa erotica Sculpture Maneki Neko érotique Shunga maison closes Japon

Rare et superbe okimono japonais en porcelaine des fours de Kutani décorée de

beaux émaux polychromes

Belle et rare représentation d'un chat porte bonheur utilisé en signe de bienvenue dans les commerces et sous des formes “particulières” dans les bordels japonais

Dans le Yoshiwara, le “red light district” de Edo, l'ancien Tokyo, les maisons closes affichaient à l'extérieur des emblemes phalliques cf photo 15, et 16 et aussi des Kanban, enseignes plus explicites encore, cf photo 17, pour se porter chance et pour signifier clairement le lieu de plaisir,

A l'ère Meïji avec l'arrivée des occidentaux ,sur la baie de Tokyo et leurs regards prudes , ces figures furent remplaçées par les chats porte-bonheur

Le Maneki Neko est en cela représentatif de ce caractère auspicieux du chat. Placé à l’entrée d’un bar ,d’une maison de thé, d'une maison close, c’est la patte gauche qui est levée

Le chat est dit ensorceller les hommes, les menant à leur “perte”. Le mot « chat » est aussi un qualificatif des geishas car elles ont, comme les félins, l’habileté nécessaire pour séduire et ensorceler un homme. Cf photo 18 et il est associé à la prostitution durant l'époque Edo dans le “red light district” cf photo 19

On retrouve régulièrement le chat dans des estampes “shunga” cf photos 20 et 21

La robe est significative aussi: la couleur blanche est symbole de pureté ( visage blanc des geishas) et les taches couleur or sont associées à la richesse

la photo 22 illustre un moment charnière où les deux symboles sont présents, un kakemono représentant un phallus à l'arrière de la scène et un maneki neko en partie droite

Cette tradition se poursuit cf photo 23 années 1940

Ce rare modèle conjugue l'ancien et le nouveau régime

Cet adorable chat cache sous un futon (représentation du Yin) un phallus (représentation du Yang) et a la patte gauche levée, pour attirer les clients et les saluer, leurs souhaiter la bienvenue et signaler clairement l'activité du lieu

Il porte de manière traditionnelle un collier terminé par un noeud

superbe état Japon début Meïji fin du 19ème siècle

Extrait d'un article du Daily art magazine :

With the wealth and self-sufficiency amassed during the Edo Period, Japan became quite isolated from the rest of the world. The powerful merchant class culture created an increase in the sex industry with prostitution and brothels. These sex shops displayed lucky talismans in the shape of penises, which look remarkably similar to the Maneki Neko. The Meiji Period (1868-1912) followed the Edo, and Japan opened itself back up to doing business with the Western, more conservative, Christian world. The phallic charms were banned and subsequently there was an increase in the displaying of the cats.”

 https://www.dailyartmagazine.com/maneki-neko-those-lucky-cats-nsfw/

hauteur:18 cm

largeur: 13 cm

SOLD

Rare et somptueux bronze érotique à système représentant Leda et le cygne.
Signé Bossard (
Ange)

Très vraisemblablement un bronze de Maison closes

Léda, reine de Sparte dans la mythologie grecque, fait partie des nombreuses conquêtes de Zeus, qui prenait l'apparence d'aigle, de taureau, ou comme ici l'apparence d'un cygne, pour les séduire.

Ainsi métamorphosé, le seigneur des Dieux donne deux enfants à Léda, Hélène, la plus belle femme du monde grec, et Pollux.
L'épisode des amours de Léda et Zeus a nourri de nombreuses interprétations artistiques dès l'Antiquité. Il s'agit en effet d'un passage important, à forte charge érotique, pour le panthéon mythologique,.

L'artiste donne ici une version singulière, accentuant l'expression passionnelle

le cygne est amovible et dégage un espace revélant un encrier caché entre les jambes de Léda et un emplacement pour la plume

l'encrier en métal est présent et peut être enlevé du support

en partie gauche du rocher un espace dans le décor, le feuillage, ménage la place d'un porte plume

Superbe double patine et très bel état

Magnifique étude anatomique, beaux détails tant sur Léda que le cygne
Une sensualité à fleur de peau, un érotisme fort et cependant plein de douceur et de tendresse

Léda étant parfaitement sexuée ce bronze présente une belle illustration coquine de l'expression “tremper sa plume”

usures d'ancienneté
France circa 1900
hauteur: 19 cm
largeur: 15 cm
profondeur: 20 cm

Rare jouet érotique en bois, trotteur au symbole de Shiva phallus

 

prise en forme de phallus

Belles couleurs

usures d'ancienneté

bel état

Inde circa 1940

longueur 32 cm

largeur 37,4 cm

hauteur 25,5 cm

330 euros

EROTIC-SECRET

 

Sur Rendez-Vous Exclusivement

By Appointement Only

 

Tel: +33 6  03 81  89 17

sagemono@orange.fr

Ventes / Achats / Expertises

Contactez nous à votre convenance

par Tel au +33 6 03 81 89 17

par mail sagemono@orange.fr